Oui il y a des chances que ton oiseau de St Nicolas soit le fameux pèlerin cathédrale, il explore les lieux et élargit son rayon d'action. Les changements du temps, plus marqués, plus froid et puis soudainement plus venté, ont pu l'obliger à trouver d'autres petites "niches" abritées. C'est intéressant. Ta photo, pourquoi pas lui justement même si on ne distingue pas suffisamment.

Comme vous le savez il y a de façon plus présente, un couple pèlerins adultes aux Pontreaux: ces derniers jours c'est Ludovic qui l'a bien observé, même de belles chasses. Peut-être ferait-on des obs combinées? Ce samedi aprem par exemple, 15h-17h: 1 aux Pontreaux, 1 aux M. (qui semble déserté),1 à Cheviré... Et qu'en est-il des deux lascars de la grue ? François !