13h50, nous voici donc ( François, Pascal et moi-même ) pour une nouvelle visite à la carrière des Pontreaux, vite repéré le mâle sur une petite corniche entre deux niveaux. 14h05, la femelle est également proche.  sur un petit dôme déjà repéré précedemment, le faucon opère " un grattage d'aire" avec les pattes puis le bec.14h20, attaque sur une buse par le mâle, la femelle décolle aussi, poursuivant la buse jusqu'à notre verticale, qui se défend en position renversée, présentant ses serres. les 2 faucons se repositionnent sur la corniche haute, sur le plus haut niveau de la falaise.14h30, le mâle retourne sur sa petite plate-forme initiale.14h43, 3 buses visitent les environs de la carrière mais les 2 faucons, tout en les observant, ne bronchent pas. 15h05, la femelle descend d'un niveau. Jusqu'à 16h, à la faveur d'un petit vent d'ouest la brume commence à se dissiper, et laisse enfin le soleil nous réchauffer, très peu de mouvement, juste le minimum syndical, c'est-à dire du toilettage.16h20, lemâle s'envole direction Est puis cerclage dans les cieux au dessus de son domaine, et à nouveau une attaque sur buse tout près de nous, si c'est pas de la défense territoriale tout ça!16h29, le faucon mâle revient se poser à 25m de la femelle.16h40, le mâle semble manger sur une proie déjà présente sur cet emplacement.17h, visite de Mr Olivier LEGUET, qui se joint à nous pour quelques échanges et observation des faucons. Pascal nous fait remarquer un reste de plumée entre les 2 oiseaux. Il est 17h20, il est temps pour nous de quitter la carrière, et juste avant d'embarquer dans nos voitures, à nouveau une attaque de faucon pour dégager une buse de la "cité interdite". François et Pascal sont repartis et juste avant de leur emboiter le pas, je vois à nouveau un faucon en vol au dessus de la route de Pornic, je reprends mes jumelles et, pendant au moins 3 ou 4 minutes, je le fixe dans une ascension à perte de vue.Je m'appretais à abandonner mes jumelles lorsque le second  faucon comme par mimetisme opéra la même vertigineuse montée...